dériveur 470 Nautivella jaune de 1973 (suite)

 

 

 

 

 

 

   - cadènes une fois posée et collée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  -  repose de l'accastillage  en le fixant au mastic colle polyuréthane marine en plus des visseries sans oublier les rondelles internes de diamètre suffisement large pour eviter  tout soucis d'arrachage éventuel du aux contraintes.

 

 

 

 

 

 

 

     -   autre vue interne 

 

 

 

 

 

 

 

 

   -   tableau arrière  vue interne )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    -   tableau arrière ( vue externe )

 

 

 

 

 

 

 -   pose des lèvres de dérive en réutilisant les brres d'inox d'origine

 

 

 

 

 

 

 

     -   vue  globales 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    -    Voilà , ici pas  de reprise de gelcoat  du dessous de coque  ( non stipulée par son propriétaire lors de la restauration.. )